Consignes de base

  • Avant de partir, après les quelques mots d’information sur les activités du club, il faut s’entendre sur les vitesses de chaque groupe.
  • Nous allons nous placer, ex. 25-28 dans un coin ,28-30 dans un autre, 30-32 dans un autre, etc.
  • Comme ça, nous allons voir le nombre dans chaque groupe et équilibrer s’il le faut.
  • Rappelons-nous que les changements au relais sont à la minute ou moins.
  • Avant le changement de relais, il est important de regarder derrière afin de s'assurer que la voie est libre, sans véhicule.
  • Et que lors d’un changement de relais on ne doit pas accélérer… Si la personne ne le comprend pas, on la laisse aller et la 2e personne garde la vitesse du groupe.
  • On boit à l’arrière du groupe.
  • La culture du peloton doit se développer…
  • Nous devons le faire souvent pour que cela devienne une habitude.
  • Suivons ces consignes pour que nous puissions avoir de belles sorties de groupe.
  • Enfin, c'est le rôle de tous les membres, pas seulement des encadreurs ou des membres du CA, de rappeler les consignes aux cyclistes fautifs.
  • À chaque sortie, nous ne roulons pas avec le club, mais nous roulons en Club.

Vitesses maximales des groupes

Groupe 1 25-28 km/h

Groupe 2 28-30 km/h

Groupe 3 30-32 km/h

Groupe 4 32-35 km/h

Groupe 5 35+ km/h

Avant la sortie

Il est très important de bien se préparer avant de se lancer dans une sortie de vélo de route. Voici quelques règles à observer:

  • S’échauffer et préparer son vélo
    L’échauffement vous permet d’éviter les blessures. Une préparation adéquate du vélo prévient les bris mécaniques et réduit les ajustements en cours de route.
  • Déterminer votre groupe de vitesse
    Principes de base afin de bien choisir votre groupe de vitesse moyenne :
    • Un cycliste trop rapide pour un peloton aura pour effet de faire accélérer le peloton en donnant des coups, ce qui fera éventuellement éclater le peloton.
    • Un cycliste trop lent pour un peloton aura pour effet de retarder le peloton. Le cycliste s’épuisera rapidement ce qui le rendra dangereux pour le reste du groupe.
    • Il faut être conservateur. Il vaut mieux rouler avec un groupe moins rapide à la première sortie ce qui évitera de retarder le peloton.
    • Un cycliste plus fort doit s’ajuster aux autres membres du groupe. Il peut aider le peloton en prenant des relais plus longs et en supportant ceux qui ont plus de difficultés dans les côtes.
    • Le défi d’un nouveau cycliste est d’apprendre à rouler selon nos règles. Le cycliste doit faire sa classe dans un peloton moins rapide car une vitesse plus élevée demande encore plus de coordination.
  • Prendre connaissance de la carte et la description du parcours.
    Il y aura un seul parcours.
  • Mot de bienvenue
    Le mot de bienvenue a pour but d’identifier les nouveaux membres et de faciliter leur intégration au sein du club.
  • Capsule de formation
    La capsule de formation permet de cibler et de corriger les problèmes rencontrés dans les randonnées précédentes. Elle donne aussi de l’information pour améliorer le roulement des pelotons.
  • Départ par groupe de vitesse
    Les groupes sont formés selon la vitesse et doivent être composés de 4 à 10 cyclistes maximum (au départ). Valider l’information avec le responsable du groupe. S’il y a plus de 10 cyclistes dans votre groupe, vous pouvez par exemple faire un groupe 25-28 fort et un groupe 25-28 régulier.
    Identifier les nouveaux cyclistes et mettre quelqu’un en charge de leur donner les rudiments des techniques pour rouler de façon sécuritaire.
  • Le départ
    Les pelotons partent en commençant par le plus rapide et en descendant jusqu'au moins rapide et en laissant une période d’attente entre chaque peloton (environ 1 minutes).

Pendant la sortie

  • Respectez les consignes de l’encadreur.
  • Respectez la vitesse de croisière.
  • En tête de groupe, le cycliste s’assure de conserver la vitesse ou l’effort constant pour ne pas créer d’écart dans le groupe.
  • Roulez droit, fluide et sans geste brusque.
  • Partagez l’effort de façon uniforme et équilibré.
  • Effectuez des relais de 30 à 60 secondes selon les directives de l’encadreur.
  • Avisez l’encadreur des situations qui peuvent mettre en péril le fonctionnement du groupe et sa sécurité.
  • Vous pouvez prodiguer des conseils pour rectifier le comportement, la position ou les actions d’un autre cycliste. Ne soyez pas offusqué de voir un membre vous en parler. C’est pour votre bien, votre confort et le bon fonctionnement du Club.

En résumé...

  • Soyez alerte en tout temps : Observez continuellement ce qui se passe devant vous, comment se comportent les autres, les éventuels changements de relief, l’état de la chaussée, etc. Cela diminuera votre temps de réaction et augmentera votre sécurité.
  • Roulez droit : Maintenez autant que possible votre ligne. Si vous devez vous déplacer sur la droite ou la gauche, vérifiez d’abord que la voie est libre et assurez-vous de bien signaler votre intention.
  • Ne chevauchez pas la roue de celui qui vous précède : Le chevauchement de votre roue avant avec la roue arrière de celui qui vous précède est une importante cause de chute. Si votre prédécesseur devait faire un rapide changement de ligne, cela entraînerait inévitablement votre chute et probablement celle des autres à l’arrière.
  • Ne regardez pas derrière : Regarder derrière est un important facteur de risque de chute car cela pourrait vous faire dévier de votre route.
  • Relaxez ! Ne serrez pas trop les guidons et gardez les épaules basses. Gardez les coudes légèrement fléchis. Vous serez moins fatigué et votre confort augmentera.
  • « Focussez » sur le cycliste devant vous : Ne commettez pas l’erreur de regarder seulement la roue arrière du cycliste devant vous. Regardez plutôt ses épaules, la route et les cyclistes autour de vous. Vous pourrez mieux anticiper les changements soudains.
  • Ne freinez que si cela est absolument nécessaire : Si vous devez freiner, faites-le doucement.
  • Informez les autres des risques potentiels : Avertissez verbalement ou pointez tous les risques potentiels (voiture stationnée, trous, cailloux, voie ferrée…).
  • Dépassez sécuritairement : Si vous devez dépasser un cycliste, informez-le de votre intention (à gauche/à droite) et faites-le en douceur.
  • Si vous êtes fatigué, passez derrière : Rouler dans un état de fatigue important est un facteur de risque et peut être dangereux. Dans ce cas, restez à l’arrière pour vous abriter du vent et informer l'encadreur du groupe.